Site de la confédération 
Partager

Coopérative de propriétaire : une propriété… sans se ruiner, dans St-Roch

11 juin 2020

Extrait du magazine web de la Société d’habitation du Québec Espace Habitat. 

Malgré l’offre abondante de condominiums dans la région de Québec, l’acquisition de ce type de propriété dans les quartiers centraux peut s’avérer inaccessible financièrement pour de nombreux ménages, notamment les jeunes familles.

Ce modèle coopératif original d’accès à la propriété devrait permettre d’offrir des habitations dont le prix d’achat sera abordable, en dessous de celui du marché, pour ses membres. L’objectif du modèle est d’assurer, à long terme, l’abordabilité des propriétés, au-delà du premier acheteur.

Presbytère Saint-Roch

Le projet de coopérative de propriétaires, à Québec, verra le jour dans l’ancien presbytère de l’église du quartier Saint-Roch, dont l’intérieur sera entièrement rénové. On y aménagera sur quatre étages onze condos de type «divise», dont quatre 4 ½,  trois 3  ½, deux 5 ½ et deux 6 ½. 

« La coopérative restera propriétaire de l’ensemble immobilier. Ce sont les unités qui la composent qui seront vendues individuellement. On ne vendra que le droit d’usage (usufruit). Cela veut dire, entre autres, que si un membre décide de vendre son condo quelques années plus tard, il ne pourra pas le faire en fonction des prix du marché. C’est la coop qui rachètera sa propriété en fonction des modalités établies », poursuit Sosaco.

Lesdites modalités prévoient qu’au moment d’une vente éventuelle, le membre récupérera 40 % du gain en capital, la coopérative conservera 10 % de ce gain et 50 % retourneront au FCAP.

« Les acheteurs seront toutefois libres d’occuper leur condo aussi longtemps qu’ils le désireront. Ils seront membres-propriétaires et pourront y vivre comme tout propriétaire d’une unité de copropriété. »

Vous êtes intéressé ou souhaitez en savoir plus,
contactez Jacques Beaudet au 418 648-1354, poste 2805 
jbeaudet@fechaqc.coop

 

Des condos sous le prix du marché

Le projet-pilote, situé en Estrie, est à l’étape finale alors que les premiers membres intégreront leur logement. Le projet de Québec est le deuxième sur la liste et d’autres suivront.

« L’objectif de ce modèle coopératif est de faciliter l’accès à la propriété aux jeunes ménages dans les quartiers centraux. Ceux-ci sont souvent forcés de quitter le centre-ville lorsqu’ils font le choix de devenir propriétaires, car les coûts d’acquisition d’une propriété sont trop élevés pour eux », explique le groupe de ressources techniques Sosaco.

Parallèlement à la mise en place de ce modèle, la CQCH a créé un nouvel organisme sans but lucratif, le Fonds Coop Accès Proprio (FCAP). Cette dernière se porte acquéreur de terrains sur lesquels des coopératives d’habitation pourront se construire. Le FCAP, gardien du modèle, demeurera propriétaire du fond de terrain à perpétuité pendant que la coopérative sera propriétaire du bâtiment.

 

Les commentaires sont fermés.