Site de la confédération 

Qu’est-ce qu’une coopérative d’habitation?

La formule Coopérative en Habitation

Une coopérative d’habitation

Au sens de l’article 220 de la Loi sur les coopératives, une coopérative d’habitation ou une coopérative de solidarité en habitation est un regroupement de personnes qui a pour principal objet de faciliter à ses membres l’accès à la propriété ou à l’usage d’une maison ou d’un logement. Les membres gèrent collectivement les affaires afin de se donner un milieu de vie sain, sécuritaire, dynamique et vivant qui répond non seulement aux besoins des individus en matière de logement, mais qui procure un réseau communautaire d’entraide et de solidarité.

De façon générale les coopératives d’habitation ont pour mission d’offrir à leurs membres, des gens à faible et à modeste revenus, des logements de qualité, abordables. La majorité des coopératives d’habitation ont la possibilité, par le biais de différents programmes gouvernementaux, d’offrir à un certain nombre de ménages la possibilité de bénéficier d’ une subvention d’aide au logement.

Plusieurs coopératives d’habitation choisissent de donner une vocation particulière à leur projet immobilier, comme réaliser des bâtiments écologiques ou offrir du logement à des clientèles spécifiques, par exemple, des parents monoparentaux, des retraités, des travailleurs, des immigrants, etc. D’autres encore, choisissent de se donner des services socioéconomiques connexes au logement. Parmi les services les plus courants, on retrouve l’accès à un centre de la petite enfance (CPE), des services de cafétéria, de maintien à domicile et d’entretien ménager pour les personnes aînées ou en légère perte d’autonomie.

Contrairement à une maison ou un immeuble privé, c’est la coopérative qui est propriétaire de son immeuble et de ce fait des unités de logements. Les résidents sont donc à la fois locataires de leur logement et, par leur adhésion à la coopérative, propriétaire de l’immeuble. Il s’agit d’une propriété collective qui ne demande pas de mises de fonds individuelles, bien que vous ayez à investir un montant minimal sous forme de part de qualification constitué en parts sociales.

Une gestion démocratique

Ce qui distingue la coopérative des autres types d’habitations, comme les immeubles à logements standards, les organismes sans but lucratif (OSBL) en habitation ou encore les habitations à loyer modique (HML) c’est son mode d’autogestion. Les membres, rassemblés en assemblées générales, composent le conseil d’administration et les différents comités, ainsi ils participent activement à la prise de décision, déterminent les règlements, les politiques de la coopérative et les orientations de l’entreprise. Comme il s’agit d’un type de gestion démocratique, les membres ont un droit de vote égal, en vertu de la règle « un membre, un vote ».

Mais l’essence même de la coopérative d’habitation au Québec réside dans le fait que les membres adhèrent à un ensemble de valeurs répandues dans toutes les coopératives à travers le monde : la prise en charge, la responsabilité personnelle et mutuelle, la démocratie, l’équité, la solidarité, l’entraide, l’honnêteté, la transparence, la responsabilité sociale et l’altruisme. Ils sont également guidés par un ensemble de principes qui les soutiennent dans la gestion quotidienne de leur entreprise. Parmi ces principes :

  • L’adhésion volontaire
  • Le pouvoir démocratique exercé par les membres
  • La participation économique des membres
  • L’autonomie et l’indépendance
  • L’éducation, la formation et l’information
  • La coopération entre les coopératives
  • L’engagement envers la communauté

 

Avantages de la formule coopérative en habitation

Le fait d’habiter en coopérative d’habitation procure un grand nombre d’avantages à l’individu qui choisit de s’approprier son milieu de vie. Parmi les avantages les plus courants :

  • Un logement de qualité à coût abordable
  • Une sécurité d’occupation à long terme
  • Un contrôle sur son milieu de vie
  • La possibilité de prendre part aux orientations de l’entreprise
  • La possibilité d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences
  • La possibilité de s’engager au sein de sa communauté

En effet, en administrant les affaires quotidiennes de leur organisme, les membres deviennent partie prenante du projet coopératif. Dans ce contexte, ils peuvent, par leur participation aux assemblées générales, au conseil d’administration ou aux divers comités, acquérir de nombreuses connaissances et développer de nouvelles compétences. Il est également possible pour eux de se perfectionner en suivant diverses formations offertes par leur fédération.

En favorisant une importante mixité sociale, les coopératives d’habitation constituent un moyen d’éviter la ségrégation sociale, l’appauvrissement et l’isolement de certains groupes de la société. Elles permettent également aux individus de créer un réseau social et ainsi de développer le sentiment d’appartenance à un groupe.