Site de la confédération 

Service en soutien communautaire

Qu’est-ce que le soutien communautaire?

Le soutien communautaire recouvre un ensemble d’actions qui peuvent aller de l’accueil à la référence, en passant par l’accompagnement auprès de services publics, la gestion des conflits entre locataires, l’intervention en situation de crise, l’intervention psychosociale, etc. Les organismes et les personnes qui interviennent en soutien communautaire vont accompagner la coopérative afin d’améliorer les conditions de vie des résidents et de favoriser leur autonomie. Les interventions peuvent également viser à soutenir la participation de ces personnes à la vie associative.

Dans le contexte d’une coopérative d’habitation, on peut affirmer que le soutien communautaire fait en quelque sorte la jonction entre les interventions traditionnelles des fédérations au niveau associatif et immobilier et les interventions de l’état en matière de santé et de services sociaux. Voici quelques exemples d’interventions possibles en soutien communautaire :

  • Écoute, accompagnement et référence : Une personne ressource ou intervenant de milieu fournit des références ou dirige les résidents vers différentes ressources (ex. : CLSC, organismes d’aide à domicile, programme d’aide financière, etc.). La personne ressource peut également soutenir les résidents dans leurs différentes démarches (ex. : accompagnement pour un rendez-vous stressant, aide à remplir des formulaires, etc.). L’accompagnement peut aussi prendre la forme d’une simple écoute ou de la motivation. Il peut enfin servir à dépister différents problèmes (ex. : abus physique ou psychologique, perte d’autonomie, démence, etc.).
  • Support à la gestion de crise : le support à la gestion de crise peut intervenir dans des contextes divers, par exemple, dans le cadre d’un conflit non résolu, de situations découlant de problèmes de santé mentales, de troubles du comportement, d’intoxication, de la commission d’un acte criminel, etc. Le soutien communautaire permet d’apaiser la crise et d’accompagner la coopérative dans la recherche de solutions et de ressources.
  • Sécurité :  Il existe différents programmes ou activités visant à augmenter le sentiment de sécurité des résidents, à susciter l’entraide, le bon voisinage et la vigilance entre eux. Plusieurs formules existent, par exemple, des tournées quotidiennes des étages par des membres, avec affichettes aux portes, ou encore un résident bénévole qui, en l’absence de ressources rémunérées, vient en aide aux résidents.
  • Loisirs et activités socio-culturelles : La coopérative peut organiser différentes activités sportives (ex. : club de marche, jeux de pétanques, etc.), sociales (soirée de danse, bingo, etc.) et culturelles (visite dans les musées, soirées théâtre, etc.), susceptibles d’améliorer la santé physique et mentale des résidents et de rompre l’isolement.
  • Éducation populaire : Le soutien communautaire peut prendre la forme d’activités d’information ou de formation (autres que celles en lien avec la gestion de la coopérative) destinées aux résidents et portant sur des sujets susceptibles de favoriser leur mieux-être et, plus ou moins directement, le maintien de leur autonomie (ex. : la sécurité, prévenir les chutes, le respect des droits des personnes, contrer les abus, l’âgisme et la violence, les saines habitudes de vie, informatique et Internet, etc.).
  • Prévention et règlement des conflits : L’intervenant en soutien communautaire peut aider la coopérative à mettre en place des mécanismes pour favoriser le vivre ensemble (ex. : formation, conférences) ou encore faire appel à différents services ou pratiques visant le règlement des conflits entre les résidents (ex. : médiation citoyenne).
  • Alimentation : Certaines activités rattachées à l’alimentation peuvent être considérées comme du soutien communautaire (ex. : cours de cuisine, information sur une saine alimentation répondant aux besoins des personnes aînées, cuisines collectives, etc.).

Ce que n’est pas le soutien communautaire 

Le soutien communautaire en logement social et abordable ne remplace pas les autres interventions de l’État ou du milieu afin de répondre à l’ensemble des besoins. Il intervient en complémentarité et en continuité de celles-ci, dans une approche davantage collective qu’individuelle. Le soutien communautaire en habitation ne fournit pas aux résidents :

  • Des soins de santé tels des soins médicaux, infirmiers, des services de préposés aux bénéficiaires, etc., lesquels sont généralement fournis par les CLSC ou autres établissements de santé;
  • Des services individuels de soutien à domicile tels que l’aide à la personne (ex. : hygiène personnelle, aide au lever et à l’habillement, etc.) et l’entretien domestique qui sont fournis par les CLSC, par des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) (coop et osbl) ou par le secteur privé;

Qui est en mesure d’aider la coopérative

Votre coopérative souhaite soutenir ses membres, mais a besoin d’aide pour y parvenir; ou encore votre coopérative a un projet en lien avec le soutien communautaire. Différentes ressources sont accessibles :

  • Vous pouvez communiquer avec le Centre local de services communautaires (CLSC) situé dans votre secteur. Il sera en mesure de vous guider dans votre démarche. Trouver un CLSC
  • Différents organismes communautaires offrant des services en lien avec le soutien communautaire existent. Pour accéder à un répertoire d’organismes communautaires : à l’aide d’un moteur de recherche Internet (ex. : Google, Bing, etc.), rechercher 211 et ajouter le nom de votre région.
  • Plusieurs fédérations de coopératives d’habitation ont développé une offre de services en soutien communautaire. Communiquer avec votre fédération pour en savoir plus sur l’aide qu’elle peut vous apporter et sur les ressources financières disponibles pour votre projet en soutien communautaire.