Site de la confédération 
Partager

S’entraider pour avancer, s’inspirer pour innover : retour sur l’activité d’échanges lors de l’AGA

21 février 2019

Chaque année depuis quatre ans, la Fédération remet à deux coopératives, le prix  Les pratiques exemplaires.  Nous entendons souvent parler de bons coups, de bonnes pratiques, d’idées innovantes, mais qu’en est-il exactement? Une pratique exemplaire pourrait se définir comme étant une façon de faire ou de gérer qui donne de bons résultats, c’est-à-dire qui permet de régler des problèmes ou d’améliorer la qualité de vie des membres.

Plusieurs coopératives ont développé, au fil des années, des façons de faire, des projets, des initiatives efficaces, innovantes valorisant les valeurs et principes coopératifs, il nous est donc apparu essentiel de donner l’occasion à certaines de ces coopératives de vous partager leurs initiatives et d’échanger avec d’autres coopératives, d’où l’idée d’avoir organisé une activité développée d’après un concept « speed dating », pendant la dernière assemblée général annuelle de la Fédération. Des coopératives provenant de plusieurs régions du Québec (Montérégie, Ouatouais, Montréal, Chaudière-Appalaches, et Capitale-Nationale) ont présenté plusieurs fois à différents groupes, leur projet ou leur pratique.

Vous retrouverez ci-dessous un résumé de chaque projet initiative des coopératives, ainsi que le contenu de leur présentation. N’hésitez pas à le partager aux membres autour de vous : 

Coopérative d’habitation du Lac

Cette coopérative de la région de l’Outaouais, grâce à l’implication de tous les membres, investit temps et énergie afin de se doter de mesures de développement durable importantes, notamment sur le plan environnemental, et réduire leur empreinte écologique. Avec ses 60 logements et ses lieux d’échanges, la coopérative a installé des luminaires solaires, mis en place des bandes de jardins, construit des bacs à potager à partager, installé des boîtes de dépôts pour piles, ampoules et peinture, développé de la formation pour les membres, et bien plus encore.
Nous avons échangé avec Manon Rondeau, présidente de la Coopérative, pour en apprendre davantage sur la création du comité Enviro-vert, et leurs pratiques mettant de l’avant l’inter coopération et l’engagement envers
la communauté.

La présentation ici.

Coopérative La Visionnaire

Un exemple d’une fusion réussie ! Des coopératives de la Montérégie ont décidé de développer un projet qui leur permettrait de consolider leurs actifs et de mettre en commun leurs ressources (associatives, financières et immobilières) pour répondre à leurs besoins. Après s’être regroupées et fait des économies importantes, elles
ont décidé de se fusionner. Sébastien Côté-Garand, président. a présenté comment elles y sont arrivées et ce qui en résulte aujourd’hui. 

La présentation ici

Coopérative d’habitation Sous mon Toit

Après avoir assisté à un atelier offert par la Fédération portant sur le Plan de sécurité incendie et de mesures d’urgence (PSI-MU), la Coopérative Sous mon toit a pris conscience de ses déficiences en matière de sécurité.
Le conseil a décidé de se munir d’un PSI-MU. N’ayant pas les connaissances requises pour élaborer un tel  programme, il a confié le mandat à la firme Action PMU. La Coopérative a collaboré étroitement avec Action PMU. Elle a fait l’inventaire des équipements de sécurité, déterminé un point de rencontre, nommé des personnes responsables, dressée la liste des résidents en indiquant celles qui sont autonomes et celles qui auraient besoin d’aide en cas d’évacuation, etc. 
Un exercice d’évacuation a été effectué puis évaluer et analyser en vue d’améliorer le processus. La coopérative compte faire un exercice d’évacuation annuel et maintenir à jour son PSI-MU pour assurer la sécurité de tout son monde. M.Claude Laliberté, président, a présenté les étapes d’un tel projet. 

Coopérative de solidarité les Nouveaux espaces

La Coopérative a développé voilà deux ans un projet de jardin urbain sur les toits, en plus d’un jardin en terre. Plus qu’une culture vivrière, les membres du comité veulent sensibiliser les membres, petits et grands, aux saines
habitudes de vie et à la gestion de l’environnement. Les jardins sont autant de type communautaire que collectif, et le comité invite même les membres à des séances de dégustations. Ils en sont à fabriquer des serres et d’autres projets arrivent ! Un projet rassembleur et mobilisant. 

La présentation ici

Coopérative d’habitation Grand Voile

La Coopérative Grand’Voile s’était engagée dans un processus de planification stratégique. La certification 2020, proposée par la Fédération de l’habitation coopérative du Canada (FHCC), s’est avéré être le bon outil pour atteindre ses objectifs. Après avoir traversé des étapes de travail et de réflexion, elle a réussi à rencontrer les 5 normes établies par la FHCC : Mission et vision d’avenir, bonne gouvernance et leadership moral, saine gestion, plan à long terme
et engagement envers la viabilité.
C’est au terme d’un processus exigeant et rigoureux que la coopérative a reçu la certification 2020, signe d’une coopérative qui a à cœur sa pérennité, le bien-être et le sentiment d’appartenance de ses membres. Une coopérative qui voit loin, les membres ont pu en discuter avec madame Mathilde Paul-Hus, présidente. 

La présentation ici

Coopérative d’habitation Faubourg St-Louis

Début 2018, lors d’un 5 à 7 mensuel, on parle d’activités de sculpture et de peinture auxquelles s’adonnent certains membres de la coopérative. Curieuse de connaître les talents artistiques de ses membres, la coopérative lance un appel général aux créatifs de la coopérative intéressés à faire voir leurs travaux.
En mai 2018, la salle commune est décorée de tableaux, sculptures, dessins et animée par leurs auteurs enchantés autant que surpris de l’intérêt et des échanges qu’ils suscitent. Cette activité a créé, sinon renforcé leurs liens d’appartenance et contribué à améliorer la qualité de leur milieu de vie.
Surprise, juillet a amené un nouveau membre, le peintre Tibo qui, depuis, offre des ateliers de groupes en dessin et peinture. Nous l’avons rencontré avec M. Michel Binet, vice-président de la coopérative.

Coopérative d’habitation Cloverdale 

Voyant venir la fin de l’aide aux ménages, les membres du Conseil d’administration à l’époque ont débuté des réflexions afin de trouver les voies et moyens de remplacer les subventions aux membres locataires. La viabilité de la coopérative en dépendait, car plus de 45 % des revenus dépendaient de loyers subventionnés.
La Coopérative a alors mis en place plusieurs projets de développement dont l’achat d’unités à un OBNL affilié ; la construction d’unités subventionnées avec transfert des membres pour répondre aux besoins ; l’achat d’un complexe privé accompagné de rénovations permettant la création d’unités subventionnées ; et la recherche de subventions hors programme. Mme Hélène Ciabu Kalonga.Découvrez a expliqué comment se sont déroulés ces chantiers et comment la coopérative s’est développée par la suite. 

La présentation ici

Les commentaires sont fermés.