Réunis en assemblée générale lors du congrès annuel 2013 de la CQCH, les délégués des fédérations régionales de coopératives d’habitation ont voté en faveur de l’adoption d’un projet politique. Sans se substituer au Manifeste de 1977, ce projet politique sert de référence aux actions de l’ensemble du Mouvement.

Ce projet rassembleur met en effet de l’avant les valeurs et les principes de la coopération tout en réaffirmant les aspirations des membres et leur désir de devenir des acteurs incontournables de notre société. En voici le libellé :

Projet politique du Mouvement québécois des coopératives d’habitation

Le but du projet politique est de servir de référence à toute action relative au Mouvement québécois des coopératives d’habitation, sans se substituer au Manifeste de 1977.

  1. Développer, défendre et promouvoir la formule coopérative en habitation en faisant valoir les nombreux apports sociaux et économiques des coopératives d’habitation à la société québécoise, d’où l’intérêt pour l’ensemble de la société, de contribuer au développement de cette formule.
  2. Reconnaître et promouvoir le droit de toute personne à avoir accès à une résidence sécuritaire, abordable, habitable, facile d’accès, dans un environnement sain, et ce, sans discrimination aucune.
  3. Veiller à la création et à la préservation d’une vie démocratique saine en favorisant une véritable prise en charge et une implication active et éclairée des membres à la gestion associative, financière et immobilière de leur coopérative d’habitation et dans l’ensemble du Mouvement.
  4. Former et soutenir les membres afin de leur permettre de développer des connaissances et des compétences pour leur bénéfice personnel, celui des coopératives d’habitation, de l’ensemble du Mouvement et de la société.
  5. Développer la fierté, le sentiment d’appartenance et l’engagement des membres de coopératives d’habitation à leur Mouvement.
  6. Inciter les coopératives d’habitation et leurs membres à s’engager dans leur communauté et à y jouer un rôle actif.
  7. Préserver et accroître le patrimoine collectif durable des coopératives d’habitation au bénéfice des membres actuels et des générations futures.
  8. Diversifier les modèles coopératifs en habitation tout en conservant leur identité propre afin de mieux répondre aux besoins émergents en matière d’habitation, et ce, sans remettre en cause et en défendant les modèles existants.
  9. Être un Mouvement engagé dans le développement durable.
  10. S’unir et se concerter afin de créer un Mouvement fort et cohérent.
  11. Le Mouvement est le seul maître d’œuvre et porte-parole de l’habitation coopérative au Québec.

Manifeste des coopératives

En 1977, des membres de coopératives d’habitation de tout le Québec ont adopté un manifeste pour assurer le développement du genre de coopératives auxquelles ils croyaient.

Les coopératives d’habitation existantes à ce moment étaient toutes à but non lucratif, et les militants qui les avaient fondées tenaient pour premier principe qu’une coopérative soit gérée par ses membres, à la base, et qu’elle demeure la propriété collective de ses membres. Pour ces militants de la première heure, c’était la meilleure façon de garantir le droit à un logement décent et une prise en charge de leurs conditions d’habitation, même pour les plus démunis de la société.

C’est sur cette base qu’a été conçu le projet de manifeste. À partir d’un texte qui a circulé pendant quelques mois dans les coopératives, le projet a été adopté en mars 1977, lors d’une réunion de toutes les coopératives de la province, tenue au cégep de Sherbrooke. Pendant deux jours, les délégués d’une cinquantaine de coopératives ont débattu au sujet du texte, phrase par phrase, mot par mot, jusqu’à son adoption. En voici le libellé :

Le but du manifeste est d’énoncer des valeurs et des principes de base communs aux coopératives d’habitation, qui serviront de référence à toute action relative au Mouvement coopératif en habitation.
  1. Une saine politique d’habitation doit reconnaître le droit de tous au logement et appliquer ce droit dans les faits pour satisfaire les besoins de tous en matière d’habitation plutôt qu’à favoriser le profit pour quelques personnes.
  2. Pour répondre aux besoins des gens en matière de logement et favoriser des rapports humains et sociaux égalitaires tout en favorisant la prise en charge par chaque individu de son droit de se loger convenablement, nous préconisons le développement d’un authentique Mouvement de coopération dans le secteur de l’habitation.
  3. Un Mouvement coopératif doit permettre à tous d’avoir accès à un logement convenable, à un coût convenable. Un Mouvement coopératif en habitation doit toujours reposer sur l’initiative des membres eux-mêmes, respecter et favoriser la participation active et le contrôle par les membres des projets particuliers et du Mouvement dans son ensemble. Une habitation coopérative doit constituer et demeurer une propriété collective, qui ne cherche pas l’accumulation individuelle de capital, mais plutôt l’accumulation d’un capital collectif.
  4. Le Mouvement coopératif en habitation doit éduquer et former ses membres, et élargir leurs horizons aux autres dimensions et problèmes de leur quartier et de la société.
  5. La coopération dans le domaine de l’habitation n’a de sens et d’avenir que si les divers projets s’unissent aux niveaux régional et national, afin de permettre des échanges enrichissants entre les coopératives et de promouvoir et défendre les principes garantissant le développement harmonieux et authentiquement coopératif du Mouvement.